Combat et réalisme, voici les mots clés pour LE résumé du week-end

🏉 Tournois U8-U10-U12 au BWest

U8 : Une très belle prestation de nos adorables « méchants » qui ont toujours autant de plaisir à jouer.

U10 : 17 joueurs présents pour une seule équipe inscrite donc du temps de jeu partagé. De l’envie et de l’application pour nos jeunes U10 face à de belles oppositions. Une équipe en pleine progression 📷

Prochain tournoi U8-U10 ce samedi 25/1 AU MASUAGE !!!

U12 : En cette deuxième partie de saison, les coachs ont scindé l’effectif en 2 équipes, une U11 et une U12 pour la bonne évolution des enfants.

Pour les U11 : Super tournoi.Haut du formulaire

Un premier match frustrant, dominé sans concrétiser, et des contres. Perdu 1-3.

Rencontre deux. Consignes ajustées et les enfants ont montré toute leur rage de vaincre, et ont pu dérouler. Gagné 5-2.

Le troisième plus méritant, face à une équipe supérieure physiquement. Le placement défensif et la saine agressivité ont fait que nous avons fait mieux que nous défendre, résultats du travail aux entraînements. Nul 2-2.

Dernière rencontre, et 3 minutes où nous prenons l’eau. Probablement l’attente un peu longue nous a-t-elle déconcentrée. Puis, petit à petit nous avons resserré les rangs et inscrit 2 essais. Défaite 4-2.

Pour les U12 :

Les U12 ont aussi joué 4 matchs au B-west ce samedi. Le coach est de plus en plus satisfait du jeu proposé par nos jeunes. Lors de la première rencontre ils ont proposé face aux locaux un beau jeu d’ouverture et puissant avec des avants bien présents pour une belle victoire 5-1. Le deuxième match contre le Kibubu a été très équilibré et plaisant à regarder, pour se solder par un nul 1-1. Lors du troisième nous avons prêté plusieurs joueurs à une équipe du Coq Mosan déforcée. Le match fut donc aussi équilibré et se termine par un score de 2-2. (Dont 4 essais Namurois 📷) Enfin ils terminent le tournoi d’une belle manière contre une autre équipe du Coq en signant une victoire 4-2. Bravo à eux pour leur engagement, leur fair-play et leur enthousiasme. Merci aux parents et supporters.

🏉 U14 : Défaite 19-36 face à Waregem/Roeselare

Gros match de nos U14 qui n’ont pas démérité face a Waregem. Un jeu structuré et bien en place permettait à Namur de mener à la mi-temps. C’est durant le dernier quart d’heure, sur des exploits individuels, que nos adversaires du jour marquaient 3 essais, remportant ainsi la victoire. Rendez-vous le 21 mars pour la revanche

🏉 U16 : Défaite 41-7 au RC Luxembourg

Dur dur face un gros engagement parfois limite des anglais, trop peu sanctionné ! Dominé dans l’engagement physique, en défense, privé de ballon, Namur n’a pu développer son jeu. Score très sévère qui ne reflète pas le courage des joueurs qui n’ont pas baissé les bras et ont joué le jeu jusqu’au bout.

🏉 U18 : Perdu 71-7 au RC Luxembourg

L’envie a manqué pour ce match. Les namurois étaient sans doute encore un peu entre les réveillons dans leur tête pour affronter une adversaire pourtant à leur portée. L’équipe aura à Cœur de faire mieux au prochain match.Bas du formulaire

🏉 LADIES : Victoire au RFC Liège 28-69 (7-48)

Les Ladienosaures ne partaient pas la fleur au fusil, connaissant les renforts arrivés chez les liégeoises. Il a fallu attendre 15 min pour débloquer le compteur. Ce qui a permis de convaincre les namuroises de poser le jeu et de jouer déstressées. Le jeu se mettait en place et le compteur augmentait au fil des minutes. Une domination très nette sur l’ensemble de la partie. A noter une très belle prestation des joueuses gembloutoises.

Les Ladienosaures se qualifient donc brillamment pour les demi-finales de Plate qu’elles disputeront le 29/2 à Tiegem. GO LADIENOSAUUUUUURES !!!

🏉 SENIORS : Perdu 20-27 (6-27) contre Boitsfort

Cette demi-finale de coupe paraissait très déséquilibrée entre Namur en D3 et Boitsfort, pensionnaire de D1, même avec 14 points d’avance pour Namur au coup d’envoi.

Les namurois avaient peut-être un peu en tête l’exploit réalisé il y a quelques saisons avec une finale de Plate perdue face à Anderlecht au Petit Heysel. Plusieurs joueurs cadres de l’effectif actuel l’avaient joué cette finale.

A l’échauffement pourtant les namurois montrent une concentration, une cohésion et une organisation qui entretient le « ça doit être possible » chez les nombreux supporters rouges et noirs présents. Les bruxellois se sont aussi déplacés en nombre, sans doute pas uniquement intéressés par les breuvages houblonnés servis au Masuage, mais parce que cette rencontre s’annonce piégeuse pour les joueurs de la Capitale.

Et la rencontre démarre sur une fausse note. Coup d’envoi manqué par Arnaud Libert, un ballon qui ne fait pas 10m, et une première mêlée qui permet de jauger les 2 packs. Boitsfort prend nettement le dessus. « Aïe » chuchote-t-on dans le public. Si on se fait prendre là … No scrum no win disent les britishs. Boitsfort ouvre. Namur presse en défense. Les bleus prolongent vite au pied. Les namurois gardent le ballon en main. Ils sont appliqués et ce qui frappe dès le début de la rencontre, c’est l’intensité des contacts. Les namurois n’ont pas l’intention de se laisser manger tout cru.

Le jeu se déroule au milieu du terrain dans ce début de match, avec quelques avancées jusqu’aux lignes des 22 mais sans plus. Boitsfort ouvre le score par une pénalité. Namur marque quelques minutes plus tard. 3-3 (17-3)

Le match est bien plus équilibré qu’il ne s’annonçait. La possession du ballon est assez égale. Les boitsfortois sont plus tranchants dans les attaques au large, mais l’intensité mise par les namurois dans le combat est remarquable. Parfois à l’excès. Exclusion 10 minutes pour Adrien Swennen.

Boitsfort, en supériorité numérique marque un premier essai, transformé. 3-10 (17-10)

Les bruxellois marquent les points suivants par un nouvel essai, toujours transformé. 3-17. Egalité parfaite avec les handicaps (17-17). Avec ce score, c’est Namur qui passerait en demi.

Et on peut croire à l’exploit à ce moment du match. Namur se bat, gagne des ballons sur des contre-rucks. Les charges de Fred Gany ou Pierre-Yves VdB font mal aux bleus. Samuel Grünenwald trouve des espaces et place des accélérations qui font avancer Namur. La charnière transforme bien le jeu. Tous défendent avec acharnement.

Boitsfort marque une nouvelle pénalité. 3-20 (17-20). Mais Namur répond, toujours par la botte de son 9, Bastien Desprats, et égalise. 6-20 (20-20).

Les rouges et noirs ont la possession du ballon mais n’arrivent pas à percer. Quelques mauvais choix de jeu, des gestes moins précis … l’intensité dans le combat semble avoir fatigué. Namur a du mal à trouver des ressources. Et Boitsfort marque un nouvel essai et transforme. 6-27 (20-27). Namur ne baisse pas les bras et retourne au combat mais le score en restera là. Boitsfort est en demi-finale.

Les namurois n’ont pas gagné. Ils n’ont pas réalisé l’exploit. Mais ils ont livré un match magnifique de courage, d’application et d’esprit d’équipe.

Place au championnat maintenant, qui s’annonce indécis jusqu’au bout.

Photos : Merci à Olivier Gilgean pour les photos des seniors N&B.